protéines
radis noir

Le radis noir utilisé en pharmacopée pour ses vertus dépuratives et drainantes

Appartenant à la famille des crucifères, le radis noir est une plante d'hiver particulièrement riche en potassium, en vitamine C mais peu calorique. Connu sous le nom scientifique de Raphanus sativus, c'est un légume qui est consommé pour ses racines envoloppées d'une peau noire contenant une chair blanche dotée d'une saveur amère et piquante. Utilisé pour ses vertus médicinales, le radis noir se consomme cru ou cuit à l'eau comme les navets. Un radis frais doit avoir une peau bien lisse et la chair ferme.

Cultivé en Chine, le radis noir a conquis les romains et les grecs anciens. Mais c'est seulement au XVIIIème siècle que le radis noir provenant de l'Europe de l'Est fut consommé en France. Cependant, les égyptiens le cultivaient déjà au temps des pharaons car on a retrouvé des hiéroglyphes qui le représentent dans le temple de Karnak. Le radis noir est connu sous d'autres nom tels que radis d'hiver, radis d'Espagne, raifort des parisiens et raifort cultivé. C'est une plante à feuilles rigides de couleur blanche ou violacée. Sa racine à peau sillonnée et rugueuse peut atteindre 50 cm de longueur. Le semis se fait de juin à septembre et la récolte en hiver. On distingue principalement le radis noir maraîcher et le radis noir gros de Paris pour la conservation hivernale. En utilisation traditionnelle, le jus de radis noir fraîchement extrait est réputée pour ses vertus rajeunissantes. Dans le commerce, on vend des extraits liquides sous forme d'ampoules buvables.

Les vertus thérapeutiques du radis noir

Particulièrement riche en vitamine C, B1 et en éléments minéraux tels que les fer, magnésium, soufre, calcium, le radis noir est réputé pour être un excellent draineur de la vésicule biliaire et du foie. Sa consommation facilite ainsi l'élimination des toxines et des déchets en accroissant la fluidité biliaire. Il est ainsi indiqué pour soulager les troubles hépatiques et biliaires tels que les coliques hépatiques, les allergies digestives ou les migraines d'origine hépatique. Parmi les autres indications, il aide à combattre les lourdeurs lors des excès alimentaires et soigne les constipations en favorisant le transit intestinal. Possédant un effet antibactérien sur la flore digestive, le radis noir est également efficace pour traiter la toux sous forme d'extrait de jus.

Les modes de préparation du radis noir

En utilisation traditionnelle, le radis noir se consomme cru râpé pour être dégusté en salade en ayant pris le soin d'éplucher la peau. En plat cuisiné, on adoucit son goût piquant en l'associant à des aliments à texture tendre tels que l'avocat, le saumon ou les foies de volaille. Sa conservation se fait dans un endroit frais dans le compartiment à légumes du réfrigérateur pour au moins trois semaines.

Quelques conseils d'utilisation

Pour le traitement de la dyspepsie qui est un trouble digestif d'origine gastrique, il est recommandé de prendre quotidiennement 1 cuillerée à soupe de jus de radis noir à raison de deux à six fois pendant cinq jours sans excéder 100 ml par jour, suivi d'un arrêt de trois jours avant la reprise. La contre-indication principale est l'obstruction des voies biliaires et les problèmes thyroïdiens. Parmi les effets indésirables du radis noir, certaines personnes peuvent présenter des troubles gastriques ou des aigreurs d'estomac. Il est alors recommandé de diminuer la dose ou d'absorber le jus avec un peu d'huile végétale pour protéger la paroi du système digestif. Sur le marché des produits pharmaceutiques, le radis noir est conditionné dans des ampoules de 10 ml. La posologie est d'une ampoule dans un verre d'eau avant le repas du midi. Une autre forme de présentation est le phyto-concentré obtenu après une double macération. Il existe également des présentations en gélules dans des piluliers. La posologie est de 1 à 2 gélules avant les trois repas accompagné d'un verre d'eau.

radis noir

    © radisnoir.eu